bonheur

La philosophie du bonheur de Spinoza

Spinoza développe un eudémonisme, une éthique de la joie où le Bonheur de l’homme résulte de l’expression de son essence, c’est-à-dire de son désir. Son désir induit de la joie pourvu qu’il soit un homme libre et autonome, c’est-à-dire exerçant son esprit (doué de Raison).